Au nom de l’Aza

Bienvenue sur mon blog

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2010

Ca va bouger! 20 février, 2010

Classé dans : Non classé — azaelhylia @ 9:53

Ouais, désolé d’avance ailleurs mais je vais faire des travaux sur ce blog.

J’en ai marre en effet de ne pas pouvoir afficher le lien des blogs que je consulte, de n’avoir jamais changé l’image (qui est je trouve par ailleurs pas mal) du header. Bref, je vais personnaliser un peu tout ça en mettant un peu de sangs et de boyaux… Oups non désolé, je vais pas commencer à faire pareil que chez moi sinon on est pas sorti. Je suis pas sûr de pouvoir tout modifier mais au moins, je vais essayer.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2010

Au crépuscule de ma vie 15 février, 2010

Classé dans : Non classé — azaelhylia @ 19:01

A la fin de ma vie, il y aura…. un générique….

Je vous le fait rapide.

THE END

Avec dans le rôle:

Aza: Aza (dans son propre rôle)
Le père: joué par le père

La mère: joué par la mère

La femme aimée: la femme d’Aza

Le meilleur ami:  joué par le meilleur ami
La meilleure amie: joué par la meilleure amie
Les seconds rôles sympa: un de mes maître de thèse, les bêtes
Les seconds rôles pas sympa: un autre de mes maître de thèse, les bêtes (bah oui, y a des bêtes sympas et des bêtes pas sympas)
BO: le requiem de Mozart
Oui oui, y a pas beaucoup d’acteurs mais ca vaut quand même bien un césar tout ça.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2010

Epreuve d’acceptation? 9 février, 2010

Classé dans : Non classé — azaelhylia @ 12:57

Plus j’y pense, et plus la thèse, ça me fait penser un peu à une épreuve d’acceptation comme dans les tribus primitives.

En soit, c’est un peu le cas, on juge nos capacités à chercher, à évoluer dans un monde en constante évolution. Mais là où ça se différencie d’un simple contrôle/partiel (qu’on pouvait faire à la fac ou ailleurs), c’est dans le caractère unique des travaux. Les chercheurs avec qui ont peut discuter nous rappelle parfois leur thèse avec (limite) un élan de nostalgie dans la voix, c’est quelque chose que l’on ne fait qu’une fois mais apparemment ça nous marque toute notre vie.

On passe trois ans à travailler et une thèse d’environ 150-200 pages et 45 min à la fin pour présenter tout ce que l’on a pu faire. Pendant ces trois ans, la première année est la plus « cool », la deuxième année, c’est généralement celle où l’on travaille et la troisième année, celle où l’on conclût et où on écrit. C’est moralement (et physiquement) éprouvant parfois mais on s’y fait. D’ailleurs, je commence à vraiment apprécier ce que je fais au fur et à mesure, il m’a fallut du temps mais j’arrive enfin à m’accorder sur ce que je veux faire après.

En bref, c’est pas si simple tout les jours mais c’est scientifiquement et moralement très enrichissant.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2010

Le cyclotron à double impédance volumétrique inversement proportionnel au quotient entre la taille du ragout à midi et le nombre de bosses que l’on peut trouver sur un rhinocéros 1 février, 2010

Classé dans : Non classé — azaelhylia @ 19:00

Ce titre qui aurait pu être (paix à son âme) un titre de film de Michel Audiard (bien qu’après coup, je trouve quand même que ça manque singulièrement de classe) cache en fait une question existentielle que l’on me pose très régulièrement.

A quoi sert ce que tu fais? Tu bosses sur des transitions de phases (à l’instar de l’eau qui se transforme en liquide-solide (transition de phase liquide solide en température), bien que je travaille sur des transitions de phase plus « exotiques ») mais à quoi ça va servir? En résumé, quelles applications tes recherches pourraient bien avoir dans la vie de tout les jours?

A cette question fondamentale mais pourtant un peu naïve, je formulerais une réponse tout aussi naïve: pour l’instant, ça n’a pas d’applications directes si ce n’est une meilleure compréhension de la science fondamentale. Et la science fondamentale, c’est important, contrairement à ce que certains veulent nous faire croire (suivez mon regard…), c’est ce qui permet à notre espèce d’appréhender et de comprendre le monde (très) compliqué qui nous entoure. Et tant bien même, peut être qu’un jour, on se servira de nos recherches en industrie, sait-on jamais.

C’est toujours important de chercher, après tout, beaucoup des plus grandes découvertes ont été faites par hasard.

 

 
 

Le blog secret de Jean Loui... |
oganisation |
mathématiques |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Evolution de la lithosphère...
| tpe1eres7
| Blog du niveau intermédiaire