Au nom de l’Aza

Bienvenue sur mon blog

 

Réflexions intimes 9 février, 2009

Classé dans : Non classé — azaelhylia @ 12:42

Cela fait quelques temps que je réfléchis sur moi-même et sur mes actions et réactions, ce qui en ressort me montre des cotés extrêmement négatifs de moi-même. J’ai tout d’abord l’impression de mépriser les gens, pas de les mépriser en tant que personnes (non pas du racisme donc) ou de choses extérieures (goûts vestimentaires etc etc…) mais vraiment de les mépriser sur ce qu’ils pensent.

Je m’explique, j’ai pensé dernièrement des choses du style « mais qu’il (elle) est bête, ce n’est pas la peine de discuter avec des gens comme lui (elle) »… Je l’ai déjà pensé à différentes occasions par exemple « il (elle) ramène tout à lui (elle), il (elle) ne parle que de lui », « Pourquoi s’échiner à discuter dans un dialogue de sourds? ». Bref, à ce moment là, j’ai eu un total mépris pour les pensées de cette personne en particulier…

Je garde tout pour moi, pour faire bonne figure (pour ne pas faire méprisant justement) mais j’ai vraiment eu envie de balancer à plusieurs moments, « mais que tu es bête, tu n’as pas les capacités pour discuter de ça car tu ne connais pas le sujet » (et non pas, « tu n’as pas les capacités pour discuter de ça car tu es intellectuellement idiot », je préfère penser que les gens n’ont pas réfléchis au sujet et qu’on pourrait leur ouvrir les yeux à force de discuter même si ceux ci ne réfléchissent pas forcément plus rapidement que les autres) mais, ça ne se fait pas de dire à quelqu’un qu’il est idiot hein? Tout ce qu’on peut faire, c’est essayer de le convaincre qu’il a tort… Mais ces derniers temps, cela a été vain.

Je déteste cette facette de moi car, je me rends compte que je pense souvent de manière extrêmement critique, je néglige très souvent tout aspect humain ou sentimental.  Celà vient peut être de mon éducation, je ne sais pas mais, dans mes études, j’ai toujours eu à penser de manière logique. Pourtant, j’ai de l’empathie et j’essaie d’être égal envers tout le monde mais si le « paraître » suit, parfois la pensée, elle, reste critique. Ca ne veut pas dire pour autant que je suis complètement hypocrite, non, quand je pense que j’ai la possibilité de convaincre la personne en face de moi, j’essaie. Mais si je sens que cela ne va pas être possible (culture trop différente souvent), je laisse tomber et finit par laisser passer ce que dit l’autre personne (même si mon esprit reste rebelle et que je pense le contraire).

J’ai conscience que tenir un discours de la sorte peut paraitre extrêmement prétentieux car on dirait que je me mets au-dessus des autres, que je possède la sainte parole. Voilà encore une impression dont je voudrais me débarasser… Je n’essaie pas d’être un donneur de leçons, autant que possible, je veux comparer ma vision des choses à d’autres pour évoluer et penser autrement mais ce n’est pas forcément facile car c’est souvent mal interprété. C’est aussi souvent de ma faute car je n’y mets pas forcément les formes.

 

3 Commentaires

  1.  
    delphidelphe
    delphidelphe écrit:

    Interressant cette facette de toi-même !
    Voici mon avis sur la question.
    Tu parles donc des gens qui ne pensent pas comme toi ou qui sont tout simplement à côté de la plaque selon toi.
    D’abord, tu as parfois ce sentiment, mais tu as parfois le sentiment inverse, j’en suis sûre. Donc, exit la prétention.
    Ensuite, il ne s’agit pas d’hyprocrisie, mais d’un minimun de politesse. Et le mépris n’est pas pour la personne, mais ce qu’elle pense à un moment T.
    Ce type de questionnement te fait osciller entre « je suis trop bien et les gens trop nuls » et l’inverse. Dis-toi, selon moi, que chaque personne a du bien et du nul en soi, comme toi, comme moi. Ce qui fait qu’on arrive globalement à quelque chose d’équilibré.
    Et puis, est-ce que c’est si important de faire comprendre quelque chose à quelqu’un quand rien de vital n’est en jeu, si ça ne l’empèche pas d’être bien dans sa vie et que ça n’interfère pas dans la tienne ?

  2.  
    meryl
    meryl écrit:

    tout dabord je tiens à te dire une chose… il y a une grosse grosse différence entre être un monsieur « je-sais-tout » et essayer de comparer des points de vue… mais pour faire l’action sus-citée (oui j’ai sorti le dico aujourd’hui) il faut encore que la personne en face puisse le faire (bah, va discuter des effets de la bombe atomique de 15 000 tonnes avec un papou en pagne qui ne parle même pas la même langue que toi ! après tout il est peut etre super calé sur le sujet… n’empeche que niveau communication quelquechose bloque…) et je t’assure qu’il y a des gens plus bêtes que toi (et que moi, mais là cest pas dur) partout ! si si ! (pas la princesse hein)

    Ensuite, je voudrais te signaler qu’il serait bien pour toi que, quelquefois, tu sois en phase avec toi-même… dire à quelqu’un « bon, on arrête là la discution, tu n’as pas les connaissances nécessaires à la réalisation d’un réel dialogue à proprement parlé, c’est à dire une discution enrichissante pour les deux parties » n’a jamais tué personne ! Certes, tu vas passer pour un gros beauf, mais je t’assure que 1° ça va te faire un bien fou, et 2° rien que pour la tête du gars en face, ça vaudra le coup !

    Qu’est ce que tu en as à faire du paraître ! On te prend pour un naze qui pète plus haut que son derrière ? Tant mieux, au moins les gens à l’esprit étriqués qui ne se basent que sur les étiquettes ne viendront pas t’ennuyer !

    Ok, je sais, ce que je dis est ininteressant… je vais me faire incendier et traiter d’égoiste… bah, vous inquietez pas pour moi, ça va aller… avant j’étais malade mais maintenant nous allons mieux ;) (mais c’est gentil d’y avoir pensé !)

  3.  
    Moustik
    Moustik écrit:

    Si ça peut te rassurer mon bon Aza, j’ai parfois le même sentiment, spécialement quand je discute sur Internet.

    Ayant plus de facilité à m’exprimer clairement et avec argumentation sur la toile, je me retrouve souvent confronté à des débats passionnés. Autant je suis quelqu’un qui sait se remettre en question, autant sur certains points je suis intransigeant. Quand je suis persuadé avoir raison, je sais le faire savoir. Et, comme bien souvent sur le net, étant donné que les interlocuteurs eux ne savent pas étudier l’avis adverse et réfléchir/se remettre en question, ben… Voilà ça ne sert à rien d’aller plus loin ^^’

    Voilà ce sur quoi je suis intolérant : ne pas réévaluer son jugement. Des fois ça m’irrite le mollet :D

    Bref, jsuis pas hors sujet là? Non? Ben en tout cas bel article Azounet

Commenter

 
 

Le blog secret de Jean Loui... |
oganisation |
mathématiques |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Evolution de la lithosphère...
| tpe1eres7
| Blog du niveau intermédiaire